De beaux talents à l’École de Musique du Bas-Saguenay

1292
Crédits photos : Marie Brunet.

Samedi le 29 avril avait lieu, au chalet des loisirs de Rivière-Éternité, le spectacle de fin d’année des élèves de l’École de Musique du Bas-Saguenay. Un spectacle émouvant haut en couleurs, devant une salle comble.  

Une quinzaine de prestations se sont succédées en lien avec une couleur, une émotion et même un poème rédigé par des élèves de Fréchette. Une des deux coordonnatrices de l’école, Isabelle Lord, assuma avec brio l’animation de la soirée.

Et que dire des présentations! Des plus petits aux plus grands, tout le monde y a mis son cœur et son talent. C’est tellement émouvant d’entendre la première prestation d’un élève qui débute en guitare, chant, ukulélé ou piano. Qui sait où cela le mènera. Également de se faire surprendre par la performance des plus anciens, en songeant à leur talent bien sûr, mais aussi aux nombreuses heures de pratique s’y rattachant. Un fait remarquable à souligner est la présence des familles sur scène telles les Boudreault, Gagnon, Birot. La musique les a réunis et leur a permis de partager avec nous des moments inoubliables.

Un tel spectacle ne peut se réaliser sans la collaboration des partenaires financiers, des enseignants et de plusieurs bénévoles. Soulignons le travail d’Eugénie Lavoie, coordonnatrice, aux décors, d’Émile Gilbert à la sonorisation, de Peter Conversano à l’éclairage, de Yannick Limary à la captation d’images, de Matthieu Fortin à la technique de scène, sans oublier la supervision de Lyne Morin.

L`École de Musique du Bas-Saguenay est comme une grande famille. Elle a été fondée en 2014 et maintenue avec passion par Lyne Morin.  Elle regroupe une cinquantaine d’élèves et cinq professeurs. « C’est même plus d’élèves que l’école de La Baie », souligne Lyne Morin. La pandémie a ralenti les activités et par le fait même l’apport financier, mais heureusement le centre communautaire La Petite École a assuré la gestion financière durant cette période.

Un vent de renouveau souffle sur L’École de Musique, actuellement. En avril dernier, elle a retrouvé son statut d’OBNL et a réélu un nouveau conseil d’administration composé de 7 membres. Elle pourra ainsi voler de ses propres ailes et aller chercher dans l’avenir d’autres financements. Plusieurs partenaires financiers contribuent au maintien de l’organisme, récemment, il a reçu un appui majeur de François Tremblay, député de Dubuc, via le fonds d’aide régional destiné aux organismes de formation en Art. Il faut aussi souligner la contribution des parents des élèves et le prêt des locaux par le centre communautaire La Petite École.

On reconnaît de plus en plus les effets positifs de la musique sur le développement cognitif, la capacité d’apprentissage et la santé globale des individus. Le Bas-Saguenay est choyé d’avoir cette offre de service sur son territoire. Bonne continuité à ce projet bénéfique pour notre communauté, qui s’inscrit dans une démarche de bien-être collectif.