La richesse des petites communautés

758

Malgré un été où les résidents de chez nous ont dû faire face à de nombreux imprévus, la force du nombre, l’entraide et la sensibilité des gens étaient palpables et ont contribué à panser les blessures de certains et à renforcir l’attachement au territoire de plusieurs. Nous habitons un milieu où les valeurs des gens qui y habitent en font aussi un lieu unique!

De son côté, L’AGIR a pu compter sur une équipe hors pair en plus de nos nombreux partenaires pour mener à terme ses divers projets. C’est avec fierté et contentement que le sourire des enfants et le retour des parents nous donnent la motivation de continuer pour tenter de mettre sur pied une offre qui réponde aux besoins et dynamise milieu qui nous est cher.

Afin de contrer la perte d’acquis scolaires chez les jeunes pendant les vacances estivales, Mathilde Houde a créé différentes activités éducatives et ludiques qu’elle a su adapter dans chaque milieu où elle se présentait sur une base régulière. Effectivement, chaque semaine, l’étudiante en enseignement apportait son soutien aux animatrices des différents camps de jours municipaux en proposant des jeux et des activités diversifiés. Les enfants apprenaient sans même s’en rendre compte et on peut dire que l’objectif de passer de beaux moments et de créer des souvenirs mémorables a été atteint ! Grâce à son sens de l’organisation, son écoute et sa créativité, Mathilde a su faire une différence au sein de notre équipe et certainement dans l’été de plusieurs enfants pour qui la rentrée scolaire se passe maintenant peut-être plus en douceur! Un merci aux personnes du milieu scolaire, Simon Villeneuve et Christine Haineault pour leurs bons conseils à la réalisation des activités éducatives. Merci aussi aux animatrices, aux responsables de camps de jour, aux parents et à toutes les personnes qui ont contribué au bien-être et à l’éducation de nos enfants!

À travers les camps de jour municipaux, Emy-Eve Pelletier a elle aussi contribué au dynamisme des milieux. Par la mise sur pied d’activités sportives, elle a fait bouger les jeunes. Sa bonne humeur contagieuse et son énergie débordante n’ont cessé de nous impressionner et de nous motiver à trouver des solutions aux différents imprévus rencontrés. À la fois artiste et sportive, elle a aussi animé les camps thématiques art nature et multisports en plus de remplacer, à main levée, des animatrices de camps ou apporter son support à différentes activités. Merci pour la diversité d’idées et d’activités proposées, mais surtout pour toute l’attention particulière portée à chacun et chacune. Appréciée des petits comme des grands, Emy-Eve est une précieuse personne-ressource!

En plus de la coordination des nombreux camps thématiques et de la Biblio-Mobile, on doit à Ève-Laurence Hébert la programmation jeunesse du festival Virage. Organisée, méthodique et passionnée, elle met tout son cœur dans ce qu’elle entreprend. Littéraire, sportive, aimante de nature et de musique, elle a à cœur l’éducation et le développement des projets novateurs de son nouveau milieu de vie. La tête remplie de belles idées, elle sait les mettre à profit à travers les actions qu’elle entreprend. Une personne d’initiative qu’on espère garder dans le Bas-Saguenay. Grâce à elle et aux personnes-ressources impliquées qu’elle a su interpeller par le projet, la Biblio-Mobile s’est déployée avec succès avec plus d’une vingtaine de présences à travers le territoire et semer par-ci par-là le goût de la lecture.

Mathilde, Emy-Eve et Ève-Laurence ont fait bonne équipe avec nous tout au long de la saison d’été et nous espérons pouvoir les retrouver l’an prochain!

Bien sûr, chaque camp thématique a été possible grâce aux différentes personnes du milieu qui ont accepté de partager leur passion avec la jeunesse! En plus d’être excellents dans leur discipline respective, ils avaient tous les talents souhaités d’animateurs et d’animatrices et la facilité de transmettre aux jeunes leurs savoirs dans le plaisir et le respect. Merci à vous tous d’être de si beaux modèles et de faire vivre de nouvelles opportunités aux enfants. Ce, en passant par l’art, la culture, la nature et le sport!

Parmi les thèmes abordés, l’aventure en plein air était au rendez-vous. Malgré une semaine pluvieuse, Camille Carle a su faire vivre aux jeunes le plaisir d’être en forêt ou sur l’eau et de savoir se débrouiller en se reconnectant aux savoirs ancestraux, loin des écrans. Elle a aussi animé le camp Eau et Terre en collaboration avec les moniteurs et monitrices de Voile Mobile. D’autres jeunes ont, quant à eux, pu découvrir la culture de breakdance grâce à Émile Jaques-Allard qui leur a enseigné la danse. Les jeunes nous ont d’ailleurs offert une prestation de qualité après seulement une semaine de pratique. D’autres encore ont incarné des personnages fantastiques tout au long de la semaine du camp médiéval. Les enfants étaient plongés dans une aventure hors du commun où une quête était à réaliser au domaine de la Lune noire avec Audrey Girard et son équipe. Enfin, les enfants intéressés par la biologie, la faune et la flore ont vécu des moments privilégiés en compagnie de Lyne Morin.

À travers tous ces beaux camps thématiques, de nombreuses personnes du milieu, des entreprises plein air et d’autres acteurs culturels ont offert des moments exceptionnels aux enfants. Ils sont si nombreux que j’aurais peur d’en oublier à risquer de les nommer. Ce qui démontre encore une fois la force de notre milieu et la richesse exceptionnelle de tout ce qui nous entoure malgré les intempéries qui en font partie. Et c’est en vivant le territoire et en rentrant en relation avec lui que nait le désir profond d’en prendre soin.

Enfin, notre dernier projet estival a été possible grâce à la collaboration de Parcours Aventures qui a offert des sorties d’escalade sur roches aux jeunes de 10 à 17 ans. Mise à dure épreuve avec une saison d’été plutôt pluvieuse qui a causé l’annulation de plusieurs sorties, de beaux moments ont tout de même eu lieu au site le Paradis en plus d’une sortie découverte au Mont-Jacob. Le projet a donné lieu à des moments d’échange, de collaboration et de dépassement de soi. Les guides d’expérience ont su partager eux aussi leur passion dans une attitude positive de bienveillance et d’entraide.

Bref, à L’AGIR, nous pouvons dire mission accomplie ! Notre mandat étant simplement de mettre toutes les ressources de notre territoire au profit des jeunes et des familles pour la réussite éducative. Nombreux sont les acteurs prêts à s’investir et qui pensent également que l’éducation est l’affaire de tous! Dans le même sens, c’est tous ensemble que nous devons nous responsabiliser à prendre soin du vivant et à laisser un monde plus juste pour nos enfants.