Lancement de la saison touristique hivernale du Bas-Saguenay.

840
Une bonne soixantaine de personnes étaient présentes au Mont-Édouard pour le lancement de la saison touristique hivernale.

Le jeudi 1er décembre, à la station de ski du Mont-Édouard à L’Anse-Saint-Jean, se tenait le lancement de la saison touristique hivernale du Bas-Saguenay. Les cinq municipalités s’y sont retrouvées lors d’un après-midi festif (cocktail et petits fours) avec une nouvelle formule de réseautage à laquelle les citoyens et les acteurs touristiques du territoire étaient conviés.

Une offre touristique hivernale de plus en plus grande s’installe un peu partout au Bas-Saguenay, elle attire d’ailleurs de plus en plus de monde hors région, ce qui est une très belle nouvelle pour tout le milieu. Le tourisme reste ici le principal moteur économique et cette nouvelle formule permet de donner la voix aux entreprises touristiques, pour qu’elles puissent réseauter entre elles mais également avec les citoyens présents. « Cette formule plus conviviale, spontanée, moins protocolaire nous parait correspondre parfaitement au dynamisme ressenti partout au Bas-Saguenay. C’est en ayant une meilleure connaissance des autres produits touristiques offerts, notamment les nouveaux, en travaillant ensemble et en développant des partenariats que la région va pouvoir, je crois, continuer sur cette belle lancée du tourisme hivernal.

Josianne Lalande, nouvelle coordonnatrice de l’AGIR, organisme travaillant à la réussite éducative des jeunes du Bas-Saguenay.

Enfin, l’AGIR est invité cette année à présenter sa panoplie d’activités hivernales dédiée aux jeunes du Bas-Saguenay. Ce n’est pas une offre touristique mais cela fait partie de notre vision, qui est de proposer aussi un espace de qualité pour les citoyens, comme le fait également le Festival d’hiver du Bas-Saguenay », me confiait Myriam Savard, co-présidente du comité touristique de L’Anse-Saint-Jean, quelques jours avant l’événement.

Le Festival d’hiver du Bas-Saguenay

Après une année pilote, le Festival d’hiver revient cette fois sur une période d’un mois, du 15 février au 15 mars 2023. Manon Landry, l’instigatrice du projet explique : « J’ai toujours voulu créer un événement qui rassemblerait toutes les municipalités autour d’activités hivernales comme le ski de montagne, la pêche blanche, les chiens de traineaux, les motoneiges, la sculpture sur glace, et peut-être même une parade de chars allégoriques. » L’idée ici est de diffuser et de partager sur une même plateforme les différentes activités festives qui se déroulent dans la région.

En favorisant l’accès et la participation citoyenne à la vie culturelle, c’est un sentiment d’appartenance au territoire qui se développe d’une manière festive et carnavalesque.

Manon Landry présentant fièrement le logo du Festival d’hiver, conçu par Joëlle Gagnon.

Les touristes se sentent bien dans une région où ses habitants sont heureux et fiers de partager leur territoire !

Le tourisme régénératif

Ce nouveau terme semble être le fil conducteur de l’événement, comme me le confie avec enthousiasme Sven Kaminski, coordonnateur au développement touristique pour la MRC du Fjord-du-Saguenay. « Ce qui se passe au Mont-Édouard en est un exemple parfait : les deux premières fins de semaine de la saison, 10 % des recettes sont redistribuées dans le milieu, un montant est donné à l’AGIR, l’organisme qui travaille à la réussite éducative des jeunes en proposant, entre autres, une panoplie d’activités de plein air ! C’est ça le tourisme régénératif, c’est l’étape après le développement durable. Le développement durable, tu arrives dans un endroit et tu ne laisses pas d’impact. Le tourisme régénératif, tu viens visiter une place et tu participes au développement du milieu, tu le laisses dans un meilleur état qu’avant ton passage. »

Monique Witzell, Nancy Dupuis et Caroline Chayer de la municipalité de Ferland-et-Boilleau étaient également présentes.

À entendre les différents acteurs du milieu présenter chacun leur tour les nouveautés offertes dans leurs entreprises, on s’aperçoit que la région vit effectivement une croissance et un dynamisme touristique de plus en plus prospère. Que les citoyens du Bas-Saguenay soient au cœur de ce développement permet de croire à une qualité de vie toujours renouvelée.

Car finalement toutes ces activités attirant tant de visiteurs chez nous ne sont-elles aussi la raison pour laquelle il est si agréable de vivre ici !