Le Mont-Édouard prêt pour un nouvel hiver

1502
Crédit photo : Cécile Hauchecorne.

À peine revenu d’une de ses premières descentes de ski, je rencontre le directeur de la station du Mont-Édouard, Frédéric Blouin, tout frais et dispo à me partager les nouveautés pour la saison 2022-2023.

Depuis le 10 décembre, le centre de ski ouvre ses portes la fin de semaine pour la clientèle régulière, avant d’entamer dès le 21 décembre sa saison à temps plein avec une ouverture 7 jours sur 7.

« Avec l’installation de la nouvelle passerelle, le secteur de la Nord-Est redevient accessible à tous. Un groupe de bénévoles a également nettoyé le secteur qui sera du même coup accessible plus rapidement », précise Frédéric Blouin. « Cela fait 3 années qu’un programme de remise à jour des infrastructures est mis en place, dans un objectif de qualité-sécurité, et la qualité, c’est aussi l’aménagement de tes pistes, être certain qu’elles soient sécuritaires. L’un ne va pas sans l’autre. »

Ces dernières années, le haute-route, toujours en plein essor, fait également partie des aménagements à poursuivre, les secteurs du Gardien et du Hibou ont été ainsi réaménagés. Bien maintenir ce que l’on développe semble le mot d’ordre à la station !

« Quand tu prends le parc à neige, le tapis école qui a été changé et la Nord-Est facilement accessible et sécuritaire, cela fait en sorte que le produit famille est de qualité ! Sans compter le ski de fond, le fat bike, le haute-route, on commence à avoir un produit pas mal complet ! »  poursuit celui qui débute sa quatrième saison à la tête de la station.

Depuis fin novembre des camps d’entrainement s’enchaînent sur la piste 3, homologuée FIS. Ils restent jusqu’à la fin décembre et reviennent souvent en avril, à la fin de la saison. « Entre les deux, ils sont en compétition, donc pas d’entrainement ! D’ailleurs, 4 grandes compétitions vont encore se dérouler au Mont-Édouard cette année, dont le championnat junior provincial. Actuellement, il y a même 8 à 9 équipes de ski acrobatique qui s’entrainent, mais aucune de la région ! On peut sans doute imaginer qu’avec la venue de ces équipes, cela va prendre forme ici aussi, mais chose certaine, je m’attends à ce qu’il y ait un beau jour une compétition de ski acrobatique au Mont-Édouard ! Le potentiel est extraordinaire, c’est le fun de les voir travailler tous ensemble, un bel esprit d’équipe qui se dégage de ces écoles », conclut le directeur de la station. »

Le Mont-Édouard se taille une place de choix au niveau des camps d’entrainement de diverses disciplines alpines. En se dédiant à cette activité, les équipes s’y retrouvent, sont accueillis à bras ouverts avec les infrastructures qui leur sont totalement réservées, ce qui permet à la station d’allonger la saison et de rentabiliser les infrastructures, notamment l’utilisation très coûteuse des canons à neige !