Petit-Saguenay innove en matière de politique municipale.

2365
Le 11 avril dernier, plus de 100 personnes se sont présentées à l’assemblée et l’excitation tourbillonnait dans les airs.

Le 12 avril dernier, près de 70 citoyens et citoyennes de Petit-Saguenay étaient réunis au Centre des loisirs pour choisir parmi les projets présentés dans le cadre du budget participatif. Répondant ainsi à une de ses promesses électorales, l’équipe municipale invitait la population et les organismes à présenter des projets d’intérêt commun. Cinq projets citoyens ont ainsi été déposés et soumis au vote populaire. Rappelons que le budget participatif de Petit-Saguenay s’est doté d’une enveloppe de 25 000 $, dont 5 000 $ dévolu aux projets jeunesse.

« J’avais pris un engagement très fort lors des dernières élections sur la participation citoyenne et je suis très fier de voir l’intérêt de la population de Petit-Saguenay pour cet exercice de démocratie participative. Cela témoigne de l’engagement et de la grande ouverture d’esprit des gens de Petit-Saguenay », affirme le maire Philôme La France.

Pionnière en matière de politique municipale

Petit-Saguenay fait figure de pionnière dans la région en étant la première municipalité à adopter un budget participatif. Comme l’explique le maire La France : « à l’exception du district du conseiller Simon-Olivier Côté à la Ville de Saguenay, il n’y a à ma connaissance aucune autre initiative du même type dans la région. Bien qu’on retrouve d’autres expériences similaires ailleurs au Québec, notamment du côté de Rimouski ou de Saint-Basile-le-Grand, il semble également que nous soyons la première municipalité de moins de 1 000 habitants à mettre en œuvre un tel mécanisme de démocratie participative. »

Stéphanie Côté lors de sa présentation du projet de la Maison des Familles

La population choisit le projet de Maison des Familles

Le projet qui a remporté les suffrages est celui d’aménager une Maison des Familles dans l’ancien kiosque d’information touristique pour y installer la joujouthèque et y organiser des activités communautaires autant pour les familles que pour tous les autres citoyens. Les investissements requis sont estimés à plus de 50 000 $ et des demandes d’aide financière ont déjà été logées dans divers programmes.

Maintenant qu’il a reçu l’appui populaire, le projet devra maintenant être approuvé par le conseil municipal de Petit-Saguenay, après une analyse technico-financière sommaire qui validera sa faisabilité.

Lors de la rencontre, le maire Philôme La France s’est engagé à renouveler l’expérience l’an prochain et même à en faire davantage pour démocratiser la vie municipale : « Je souhaite que le budget participatif soit reconduit et qu’une part encore plus importante du budget municipal y soit consacrée. Je me suis engagé en campagne électorale à impliquer la population dans la gestion municipale et j’ai l’intention de permettre à celle-ci d’exercer une influence réelle sur les orientations de la municipalité. »

Les efforts consentis pour la revitalisation et la diversification économique de Petit-Saguenay sont importants depuis plusieurs années. Avec l’arrivée en place d’un nouveau conseil, les sommes consacrées au développement ont été multipliées par quatre et la mobilisation citoyenne connait un nouvel élan. Plusieurs projets novateurs seront annoncés au cours de l’année 2018.