St-Félix-d’Otis et la qualité de vie des aînés – La consultation MADA passe au mode action

1835

Mercredi le 5 novembre, les membres du Comité provisoire MADA de St-Félix d’Otis se sont rencontrés pour connaître les résultats de la consultation qui a eu lieu au début du mois d’octobre au Chalet des Loisirs.

Tout d’abord, Guillaine Dubois, responsable de la démarche MADA à la MRC du Fjord-du-Saguenay, nous a fait part des données ressorties lors de cette consultation. Une cinquantaine de personnes, réunies en atelier, avaient alors discuté et donné leurs avis sur leurs attentes concernant le Conseil municipal. Il est à noter qu’une des tables de consultation était entièrement composée d’hommes aînés, qui en ont profité pour décrire des attentes typiquement masculines.

Le questionnaire détaillé, remis à chacun, a permis de savoir qu’une grande majorité de gens souhaitent demeurer dans leur résidence le plus longtemps possible. Certains facteurs pourraient cependant les obliger à vivre ailleurs tels que le décès d’un(e) conjoint(e), la détérioration de leur état de santé, la recherche d’un milieu de vie plus stimulant au niveau des loisirs et de la culture, le rapprochement de leurs enfants et surtout la perte de leur permis de conduire, puisqu’il n’y a pas de service de transport communautaire.

Quelques suggestions intéressantes ont résulté de cet avant-midi : visite hebdomadaire de professionnels de la santé ; accès au gymnase de l’école pour la pratique de sports en hiver ; équipe d’hommes à tout faire pour aider les personnes seules aux prises avec des petits problèmes de plomberie, d’électricité et de déneigement ; installation de trottoirs au centre de la municipalité et installation de passages piétonniers aux endroits stratégiques.

Plusieurs demandes émises feront l’objet d’une étude de faisabilité de la part du comité des aînés, en collaboration avec la direction générale et le maire de St-Félix d’Otis afin d’élaborer un plan d’action triennal.

L’orientation la plus importante pour Pierre Deslauriers et ses conseillers est de mettre en œuvre de nombreuses actions (pas nécessairement coûteuses) pour que les aînés de la municipalité aient le goût de rester et de s’impliquer socialement dans le milieu.

Il ne faut pas oublier que 46% de la population de notre village a plus de 55 ans et que 20%  a plus de 65 ans. C’est donc une richesse d’expérience que nous devons garder ici et aider à mieux vivre. C’est à tous nos aînés que ce plan triennal s’adressera.